(function(w,d,s,l,i){w[l]=w[l]||[];w[l].push({'gtm.start': new Date().getTime(),event:'gtm.js'});var f=d.getElementsByTagName(s)[0], j=d.createElement(s),dl=l!='dataLayer'?'&l='+l:'';j.async=true;j.data-privacy-src= 'https://www.googletagmanager.com/gtm.js?id='+i+dl;f.parentNode.insertBefore(j,f); })(window,document,'script','dataLayer','GTM-TVXTFHM');
06 20 55 49 03
01 89 43 00 90

Démarrer votre projet

01 89 43 00 90
06 20 55 49 03

Démarrer votre projet

Le Magazine

AUTEUR

Perrine Balleux

CATÉGORIE

Coin nuit - Salon - Séparation

PUBLIÉ LE

19 mai 2021

LE MAGAZINE CHERRYWOOD

Un coin nuit caché dans le salon

Que ce soit pour aménager astucieusement un petit espace, pour inventer une chambre supplémentaire ou pour accueillir un hôte, les occasions de créer un coin nuit dans votre pièce de vie ne manquent pas. Et la bonne nouvelle, c’est que de nombreuses options s’offrent à vous : mezzanine, lit escamotable, mini-pièce à l’abri des regards… À vous de créer un espace fonctionnel et cosy qui vous ressemble, sans aucun compromis sur l’équilibre de votre salon.

En amont

La première question à vous poser est résolument pratique : qu’est-il possible de faire selon la superficie de votre pièce ? Certains salons vous permettront d’envisager un lit au sol, tandis que d’autres nécessiteront d’emblée d’opter pour une mezzanine, dont l’installation dépendra de la hauteur de votre plafond. La seconde question est plus subjective : jusqu’à quel point souhaitez-vous cacher votre coin nuit : devra-t-il être invisible ou légèrement dissimulé ? Une fois ces deux réponses clarifiées, vous pourrez trancher en faveur de l’une des possibilités qui suivent. Dans tous les cas, veillez à respecter le style de votre pièce de vie, afin que ce nouvel espace se fonde harmonieusement dans votre décor.

Un espace séparé

Lorsque la taille de votre salon le permet, vous pouvez choisir d’installer un lit au même niveau que les autres meubles de la pièce, tout en délimitant ingénieusement cet espace. Placez-le alors à un endroit qui préserve la diffusion de la lumière extérieure.

Pour séparer votre coin nuit du reste de la pièce, vous n’aurez que l’embarras du choix, des claustras en bois aux rideaux colorés, en passant par les parois de verre, les verrières tendance, les panneaux japonais, les lames orientables ou encore de multiples modèles de paravents. Certains coulissent, d’autres possèdent même un pan qui s’ouvre comme une porte… Choisissez cet important objet de déco en fonction de vos goûts et du look que vous souhaitez donner à la pièce. Si vous adoptez une véritable cloison, pensez qu’elle peut tout à fait ne pas être totale et masquer seulement un côté de votre lit ou ne pas monter jusqu’au plafond. Si au contraire vous souhaitez une séparation très légère, une tête de lit dotée de retours sur les deux côtés (ou sur un seul lorsque votre lit est dans un angle) ou un beau miroir XXL feront parfaitement l’affaire.

Et si vous optiez pour un meuble sur-mesure ? Placé à la tête de votre lit si celui-ci tourne le dos à la pièce ou latéralement s’il est en position parallèle, cet élément pourra à la fois faire office de séparation et de bibliothèque, de vaisselier ou de meuble télé ! Et s’il est ajouré ou que vous penchez pour des étagères, ce sont les objets que vous y déposerez qui créeront habilement l’illusion de la séparation.

Prendre de la hauteur

Envie de gagner un nombre considérable de mètres carrés au sol, sans avoir à déplacer des éléments le soir venu ? La mezzanine sera votre meilleure alliée. Sachez qu’il est possible d’envisager une vraie mezzanine à partir de 4 mètres de hauteur sous plafond (vous aurez ainsi environ 2 mètres par niveau, de quoi se tenir debout), mais que vous pouvez créer l’espace nuit de vos rêves dès 2,70 mètres. Là aussi, vous choisissez ce qu’il vous plaît : toute la largeur de la pièce ou seulement la taille du lit ? Des pieds porteurs ou une mezzanine suspendue au plafond ? Une structure légère ou un pan de mur épais transformé en dressing ?

N’hésitez pas à miser sur le confort et à vous créer un espace nuit ultra-cosy, à l’abri des regards, à l’aide de suspensions ou de spots modulables, de jolis chevets, de moquette ou de tapis. Et jouez à votre gré avec les marches qui vous mèneront jusqu’aux bras de Morphée : des blocs de différentes tailles, une échelle campagnarde, un mini-escalier…

Et si vous avez le vertige, voici la solution : remplacez la mezzanine par une estrade. Vous serez moins haut mais pourrez néanmoins installer de nombreux rangements sous votre lit, sans renoncer à disposer d’un cocon bien douillet !

Les escamotables

Avantage : ils sont totalement invisibles en journée. Inconvénient : ils nécessitent des manipulations au moment d’aller se coucher. Si vous choisissez un lit escamotable pour créer votre espace nuit dans le salon, veillez à opter pour un modèle qui vous évite de devoir entièrement replacer draps, couverture, couette et oreiller deux fois par jour.

Pour un lit-armoire (qui se relève contre le mur, dans sa longueur ou dans sa largeur), pensez à vérifier ses points de sécurité : des attaches solides une fois fermé, des amortisseurs efficaces pour le baisser. Le saviez-vous ? Certains modèles sont agrémentés au verso d’un meuble intégré qui bouge en même temps, comme un canapé ou un bureau. Quasi impossible de déceler la présence du lit lorsqu’il est rabattu !

Si vous choisissez un lit qui remonte jusqu’au plafond durant la journée, profitez-en pour sélectionner un matelas épais de bonne qualité. Et si votre lit se glisse sous une estrade, veillez à ce qu’elle soit assez haute pour vous permettre également ce confort : c’est si important de bien dormir !

CONSEILS ET TENDANCES

Nos conseils pour un aménagement sur mesure

Par |2022-02-17T11:29:57+01:0019 mai, 2021|Coin nuit, Salon, Séparation|